Vendée : le mystère de l’éolienne enfin élucidé

Par défaut

L’éolienne est un dispositif rotatif mu par un fluide, transmettant son mouvement à une machine pour transformer l’énergie cinétique du vent en une énergie électrique. Dans la rivière française qui prend sa source à Saint-Paul en Gâtine, la Vendée, il y a été signalé la chute d’une éolienne, il y a quelques années. Que retenir de ce mystère ? Lisez plutôt cet article.

Que savoir de l’éolienne ?

L’éolienne est un dispositif permettant de convertir l’énergie issue du vent en une énergie mécanique, pour ensuite être convertie en une source électrique. Elle est placée à une grande altitude, à l’aide du mât. Essentiellement munie d’un rotor qui comporte le nez de l’appareil, l’éolienne fournit de l’énergie grâce au vent. Cet appareil rotor, reçoit les pâles qui sont généralement au nombre de trois. Ainsi, le rotor est entraîné par l’énergie du vent et il est branché directement ou indirectement au système mécanique qui utilisera l’énergie recueillie. Par contre, quant aux petites éoliennes, elles sont dirigées vers le vent par un aileron arrière. Tandis que les grandes éoliennes n’ont pas besoin de ce support, car elles possèdent des capteurs qui détectent la direction du vent et actionnent un moteur qui fait pivoter le rotor. Par ailleurs, l’énergie éolienne relève d’une très grande utilité. C’est d’ailleurs, cette grande importance qui lui a valu, en 2012, le statut de deuxième source d’électricité renouvelable après l’hydroélectricité. Depuis ce temps, plusieurs parcs éoliens sont ainsi installés dans diverses zones, pour couvrir ses dernières en énergie électrique. Cependant, les intempéries et plusieurs autres faits, peuvent endommager les éoliennes. C’est donc le cas de la Vendée, où une éolienne a récemment chuté dans le parc de Bouin après le passage de la tempête carmen.

Les causes de la chute de l’éolienne en Vendée

Durant le passage de la tempête carmen, une des huit éoliennes du parc de Bouin s’est vu effondre complètement. Ainsi, un accident qui, à première vue, relève de la violence de ladite tempête ou de la présence d’une tornade, laisse des conséquences très néfastes. Cependant, avec les investigations des experts notamment sur la boite noire de l’éolienne, il est retenu que peu importe la force du vent, les éoliennes sont conçues pour résister contre toutes les intempéries. Un vrai mystère, n’est-ce pas ? Pas à coup sûr, car les recherches ont donné d’autres fruits, qui semblent plus mûrs et plus édifiants. En effet, il a été retenu que l’éolienne a eu une série de dysfonctionnements assez rares avec des pannes sur deux pales, la veille de la chute. Ensuite, une nouvelle et dernière panne s’est manifestée sur la dernière pale, ce qui a donc occasionné la chute. Peu à peu, le mystère s’élucide. En outre, la maintenance a noté une panne le matin avant la chute et a ainsi tenté une réparation à distance, car la météo ne favorisait pas une descente sur le terrain. Tout est ainsi clair, les pales sont cassées et ont touché le mât. C’est ce qui a occasionné véritablement la chute de l’éolienne à plus de 62 mètres du haut.