Qu’est-ce que l’écologie ?

Par défaut

Nous vivons dans un monde en perpétuelle évolution, qui nous façonne et sur lequel nous agissons. La dynamique de cette évolution, régissant l’ensemble des interactions entre le monde vivant et son environnement, constitue un enjeu majeur quant à la survie de tous les acteurs qui s’y intègrent.

L’écologie : une science environnementale

L’écologie est une science qui étudie les êtres vivants dans leur milieu naturel, en tenant compte de leurs différentes interactions. Inventé en 1866 par le biologiste allemand Ernst Haeckel, elle s’intéresse aux relations existantes entre une communauté d’êtres vivants et leur milieu physique, formant ainsi un ensemble appelé écosystème (système écologique). Parfois assimilée à la bio-écologie, l’écologie (écologie scientifique) est un domaine de réflexion très vaste, qui étudie la densité des rapports de dépendance, d’échanges d’énergie, d’information et de matière entre les composants de l’écosystème, permettant le maintien et le développement de la vie.

Étant donc fortement liée à la biologie, principalement à la physiologie, l’éthologie, la génétique des populations et les sciences de l’évolution, elle est également en lien avec la géologie, notamment la pédologie (l’étude des sols) et la climatologie, ainsi que la géographie humaine et physique. L’extension de cette science du point de vue politique, dépasse les frontières d’une simple analyse des interactions, qui régissent les relations entre les êtres vivants et leurs environnements, et aborde les questions liées à la protection de l’écosystème, la biodiversité et de l’environnement en général.

L’écologie politique

L’écologie, dans son approche de gestion de la cité, vise à orienter l’action politique face aux enjeux écologiques qui menacent la vie de notre planète. La civilisation industrielle, caractérisée par la pollution, le réchauffement climatique, les marées noires, la nocivité d’additifs alimentaires, la dégradation du sol et la surexploitation des ressources naturelles, constitue un véritable danger qui augmente l’impact de l’action humaine sur l’environnement. L’écologie politique impose une profonde transformation du modèle économique et social, en vue de limiter les dégâts de cette crise écologique qui menace la stabilité de l’écosystème mondial. Elle appelle donc une prise de conscience à l’échelle mondiale, surtout au sein des entreprises, sur les enjeux écologiques face aux questions de santé publique, de protection environnementale et sociale et de croissance économique forte et durable.