Qu’est-ce que l’ARENH ?

Par défaut

L’ARENH a été créé au début des années 2010. Il est conçu pour amener la concurrence dans le secteur de l’énergie et accompagner la transition énergétique. L’ARENH est créé pour une période de 15 ans. En 2009, la Commission Champsaur en parle pour la première fois, lors de la rencontre portant la libéralisation du marché électrique français. Cette concurrence qu’elle va amener, permettra aux consommateurs français de choisir leur fournisseur d’électricité. Il importe alors de savoir exactement ce qu’est l’ARENH, ce qu’il cache et son impact sur le marché de l’énergie.

Création de l’ARENH

Dans le but de permettre aux fournisseurs électriques concurrents d’EDF de s’approvisionner en énergie à un prix réduit, la loi du 7 décembre 2010 portant sur la nouvelle organisation du marché de l’électricité (NOME), crée l’ARENH. L’Accès Régulé à l’Energie Nucléaire Historique (ARENH) est fondé pour une durée allant de 2010 à 2025. Officiellement opérationnel dès le 1er juillet 2011, ce mécanisme préconise de pouvoir faciliter l’accès à l’électricité de base, à un tarif réduit, grâce au nucléaire.

En plus, sa création a pour but de faciliter la transition énergétique et de contribuer à l’émergence de la production d’énergie renouvelable.

Fonctionnement de l’ARENH

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) est chargée du fonctionnement de l’ARENH. La CRE fait un calcul de la demande de chaque fournisseur, en se basant sur la prévision de leurs besoins. Les fournisseurs ont pour obligation, de donner des informations sur l’estimation de la consommation de leurs futures clientèles. Des accords-cadres sont signés entre l’ARENH et les fournisseurs électriques. Près d’un quart de la production nucléaire est attribué aux concurrents de l’EDF par le droit à l’ARENH.

L’ERC ajuste le prix de ce mécanisme, en tenant compte de la consommation générale. Les prix augmentent quand la demande diminue, afin de juguler la revente de l’énergie

Limite de l’ARENH

Comme tout mécanisme, l’ARENH a une limite. Le dispositif perd, par exemple, son efficacité quand le tarif du marché de gros est en dessous de 42 euros/MWH. L’énergie réservée aux fournisseurs, doit normalement être vendue à un coût inférieur au prix de production.

La cour des comptes considère que la CRE doit informer l’EDF des taux demandés par ses concurrents comme ENGIE dans le cadre de l’ARENH. Elle considère qu’il faut ajuster le tarif de l’ARENH au coût du nucléaire.

Le mécanisme de l’ARENH connaît de nombreuses critiques de la part de la cour des comptes. Son caractère optionnel ne permet pas à l’EDF de garantir ses charges de productivité lorsque le coût de gros est inférieur à celui de l’ARENH.

En somme, l’ARENH est un dispositif qui permet aux fournisseurs concurrents d’EDF, de s’approvisionner en électricité grâce à la production nucléaire, à un prix de 42 euros/MWh. Il a été mis en place pour une période de 15 ans. Retenons que le but de la création de ce mécanisme est de faciliter l’accès à l’électricité aux différentes populations.