La 5G au service des politiques environnementales locales

Par défaut

Une nouvelle ère de communication digitale s’annonce. La 5G promet une meilleure transmission de données et a le vent en poupe au regard de toutes les possibilités qu’elle propose. La 5G sera déployée progressivement à partir de 2020. Ce vaste projet ne compte pas mettre fin aux dispositifs des réseaux antérieurs. Cela   vient plutôt en complément des réseaux existants. Pour le public et les collectivités environnementales, la 5G apportera-t-elle des services personnalisés dans l’ensemble des services ? Quels seront donc les enjeux ? Réponses dans ce billet.

La 5G, une solution de connectivité plus intelligente ?

Le besoin de services beaucoup plus flexible et efficace peut amener les chercheurs à trouver des solutions intelligentes pour satisfaire la demande des consommateurs. Vu l’évolution des activités et de la démographie, les besoins de connectivité ont augmenté. La 5G propose des vidéos haute définition, du streaming à 360 degrés, la réalité virtuelle ou augmentée, les expériences en immersion de façon fluide. Tout ceci engendre l’augmentation de la consommation de contenus et de l’accès aux services en mobilité depuis le smartphone ou les supports mobiles connectés. Le besoin se fait sentir chez les particuliers et surtout chez les entreprises.

La 5G vient améliorer les performances de la 4G (débits, latence, capacité). Avec ses évolutions, la 5G promet une expérience unique et une révolution dans l’analyse et le traitement des nouveaux services et applications. Elle s’intéresse surtout aux entreprises, dans des domaines aussi divers que l’usine 4.0, la voiture connectée et autonome ou la télémédecine.

L’adjoint au maire de Marseille, chargé de l’innovation et du développement par le numérique, Daniel Sperling a donc l’ultime responsabilité d’engager les différents opérateurs. Ceux-ci devront proposer des solutions favorisant l’atteinte des objectifs des politiques environnementales locales.

Que proposent les services de la 5G ?

Au premier plan, la 5G promet un haut débit mobile amélioré. Le déploiement de cette technologie permettra de résoudre les problèmes d’accès au haut débit. La 5G vient pour compléter le réseau fibre dans certains pays. C’est aussi une solution pour améliorer la performance des applications nouvelles. Elle permettra aussi de soutenir la transformation des entreprises et faire participer la société pour atteindre les objectifs des politiques environnementales locales.

Vers une inclusion dynamique de la société civile

La   Ville de Marseille est à l’honneur par son réel engouement à tester la fiabilité du réseau 5G. Le déploiement de la 5G ayant fait l’objet de quelques débats démocratiques, il se lancera dans une phase d’expérimentation pour rassembler les différents acteurs. Le réseau 5G servira de support pour l’internet des objets avec une large variété d’objets de la vie courante. La question du contrôle de données échangées peut se poser, car le flux pourra augmenter de façon exponentielle.

On peut craindre un revers sanitaire au regard des ondes millimétriques utilisées. La stabilité et l’éclosion écologiques peuvent être défavorisées, car un tel réseau exige l’élimination des éventuels obstacles comme les feuilles d’arbres. Il faudra donc couper des arbres pour favoriser une meilleure transmission des données. L’investissement dans le développement du réseau 5G permettrait la célérité dans la communication. Mais quels sont les impacts sur la santé et l’environnement ? C’est à cette question que devraient répondre les opérateurs du réseau 5G, les scientifiques et les pouvoirs publics.