Comment se débarrasser des insectes ravageurs naturellement ?

Par défaut

Les ravageurs des cultures constituent des espèces ennemies des paysans en dehors des maladies des plantes. Ils attaquent les cultures et sont mêmes en mesure de détruire toute une plantation s’étendant sur plusieurs hectares. S’il est possible de lutter contre eux en utilisant des produits chimiques, il plus avantageux de se débarrasser d’eux naturellement. Nul n’est sans savoir que les produits chimiques sont dangereux pour l’écologie. Découvrons comment se débarrasser des insectes ravageurs naturellement.

La lutte biologique

La lutte biologique désigne la façon naturelle de se débarrasser ses insectes ravageurs sans faire usage de pesticides. Cette lutte fait appel à des prédateurs (nématodes, vertébrés mollusques), des agents pathogènes (bactéries, virus) ou des parasitoïdes pour se débarrasser des ravageurs de cultures. L’intérêt de cette lutte est de préserver l’écosystème et l’homme des dangers des pesticides et autres produits chimiques. La lutte biologique peut être classique (introduction d’une espèce d’agent exotique) ou par conservation (attirance de façon naturelle des ennemis des ravageurs).

Avantages de la lutte biologique

La lutte contre les insectes ravageurs de façon naturelle présente de nombreux avantages. Elle permet de réduire l’usage des produits chimiques car ces derniers ont des rémanences sur la santé. Ces produits sont aussi toxiques pour l’écosystème. Les ennemis des ravageurs ne sont toxiques ni pour l’homme, ni pour l’écologie. La plupart des ravageurs n’ont pas la capacité de résister aux auxiliaires. Or, ce n’est pas le cas avec  les produits chimiques qui peuvent ne plus être efficaces contre certains ravageurs.

Les auxiliaires sont des agents non dangereux pour les autres organismes du sol parce qu’ils ne ciblent que les ravageurs. A contrario, les produits chimiques détruisent presque tout sur leur chemin. La plupart des auxiliaires sont très efficaces. Les parasitoïdes, par exemple, se reproduisent rapidement et ne manquent jamais leur hôte (ravageur ciblé). Par ailleurs, la lutte biologique est moins coûteuse. Un seul investissement suffit généralement pour se débarrasser des ravageurs souvent sur une longue période. Les pesticides sont souvent coûteux et ne sont souvent plus efficaces après un certain temps.

Les astuces pour se débarrasser des ravageurs naturellement

Il existe plusieurs façons de se débarrasser des ravageurs naturellement. Vous pourriez utiliser les hérissons pour lutter contre les mille-pattes, les hannetons, les limaces ou les vipères. On recommande de ne pas tuer les insectes auxiliaires (coccinelle, carabe, chrysope). En fait, des derniers luttent contre les ravageurs tels que les pucerons et les chenilles. Cependant, il est primordial de construire dans votre jardin des gîtes ou hôtels à insectes pour la sécurité des insectes auxiliaires.

Vous pourriez aussi utiliser une macération du purin d’ortie. Sa forte odeur est nuisible aux ravageurs (pucerons). La macération des fougères est également efficace contre les insectes ravageurs tels que la rouille, les taupins et les pucerons. Vous pourriez aussi protéger vos cultures des ravageurs en plantant dans votre jardin des plantes de compagnes. Ce sont des plantes qui, lorsqu’elles sont associées à d’autres plantes, se protègent de façon mutuelle contre les ravageurs. Toutefois, il est important de connaître les associations de plantes afin d’obtenir une bonne protection.

Les brocolis à côté du concombre, par exemple, éloignent les mouches. On obtient le même résultat avec l’ail à côté de la carotte. On recommande aussi d’utiliser les épluchures de citron pour éloigner les fourmis. Même chose avec l’extrait des pépins de pamplemousse contre les limaces, les parasites et les pucerons. Le marc de café protégera vos cultures des cafards, des escargots et des fourmis à cause de son acidité.

On conseille  aussi de placer dans son jardin des pièges chromatiques. Ces pièges attirent les insectes volants qui se collent sur la couche de glu. Par ailleurs, la solution aqueuse et tiède composée de savon noir et d’huile de table permet de lutter contre les cochenilles et les pucerons. Il vous suffira de pulvériser la solution sur la partie infectée. Enfin, il est utile d’avoir des plantes insecticides en bordures de jardin.