5 techniques pour adapter l’habitat des personnes âgées

Par défaut

Selon les statistiques de l’Organisation Mondiale de la Santé, le nombre de personnes âgées de 60 ans ou plus, à travers le monde, devrait passer de 605 millions à 2 milliards d’ici 2050. De quoi susciter des réflexions sur l’adaptation des habitats aux personnes âgées qui sont les plus exposés aux accidents domestiques. Pas toujours facile d’entreprendre des travaux dans ce sens ! Voici cinq astuces inspirées des prescriptions de l’Agence Nationale Française pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) pour vous y aider.

Sécuriser les entrées !

Aussi banal que cela paraisse, pour circuler aisément dans un habitat il faut bien pouvoir y entrer sans difficulté ! Si un bon niveau d’éclairage à l’entrée est important pour les personnes à tout âge, certaines adaptations peuvent faciliter l’entrée aux personnes âgées. Il s’agit notamment des poignées facilement manipulables, des portes pas trop lourdes ou automatiques, des escaliers pas trop élevées et des pentes pas trop glissantes pour les personnes utilisant des fauteuils roulants. Une fois à l’intérieur il faut pouvoir circuler aisément !

Faciliter la circulation dans les pièces

Pour rendre fluide la circulation dans les pièces de votre habitat, il est conseillé d’éliminer tous les obstacles superflus comme les pots de fleurs, les fils électriques dangereux, les meubles et également les tapis, ou à défaut les fixer au sol.

Attention à la cuisine !

La cuisine est une pièce essentielle car elle présente beaucoup de risques d’accidents domestiques. Plusieurs précautions comme l’espacement, l’utilisation d’appareils électroménagers de qualité, permettent de limiter ces risques. On doit également adapter les installations de façon à pouvoir effectuer un certain nombre de tâches assis afin d’éviter la fatigue. Quoi qu’il en soit, dans la cuisine il faudra être très attentif au sol mouillé, à la température de l’eau, au four ou encore au gaz pour éviter la plupart des accidents.

Que dire alors de la salle de bains et les toilettes !

Le risque de chute est sans doute plus élevé dans la salle de bains et les toilettes que dans la cuisine. Il faut donc veiller à ce que les équipements sanitaires soient sûrs, confortables et adaptés aux personnes âgées. Les carreaux trop glissants ne sont pas conseillés. Le rangement des outils doit permettre un accès facile dans n’importe quelle position. Notez qu’une salle de bains agréable est une source de motivation, et personne n’ignore les bienfaits d’un bon bain pour l’organisme.

Enfin, bien aménager la chambre

En plus des dispositions pratiques que nous avons déjà évoquées pour les autres pièces notamment concernant l’encombrement, il faut veiller à ce que la chambre soit non loin de la salle de bains et des toilettes. La chambre doit être assez bien éclairée et les interrupteurs ainsi que le téléphone disposés de façon à être facilement accessibles.

Nous espérons que ces techniques seront d’une précieuse utilité pour vous. Toutefois, n’hésitez pas à cliquer sur pact37.fr pour vous offrir les services projet du PACT d’Indre et Loire, spécialisé depuis une cinquantaine d’années dans l’adaptation d’habitat aux personnes âgées ou handicapées en France.